FAIRE LE STAGE DE MES RÊVES OU DÉVELOPPER LA MARQUE DE MES RÊVES ?

FAIRE LE STAGE DE MES RÊVES OU DÉVELOPPER LA MARQUE DE MES RÊVES ?

De Lorna Bismuth

FAIRE LE STAGE DE MES RÊVES OU DÉVELOPPER LA MARQUE DE MES RÊVES ?

En juin dernier, je venais d’obtenir mon master 1 à Université Paris Dauphine-PSL et je devais choisir comment occuper et optimiser mon année de césure

Depuis le début de mes études (voire même du lycée), j’avais prévu de partir à New York durant cette année-là. J’aime tellement cette ville, ses grattes-ciels, son effervescence, ses rues, ses habitants, ses opportunités, sa diversité… Quand j'y suis, rien ne peut enlever le sourire sur mes lèvres et les étoiles dans mes yeux.🗽

Mais parallèlement, en juin dernier, nous étions un peu perdues sur la direction à prendre pour le développement de LORELLE. Beaucoup d’opportunités s’offraient à nous et des difficultés que nous n’avions pas prévues apparaissaient également. Nous étions perdues, nous ne savions pas quel chemin prendre. 

Que faire ?
 
Se satisfaire de cet incroyable début d’expérience entrepreneuriale et tout arrêter pour faire le stage de mes rêves à New York ? Ou abandonner mon rêve américain pour voir jusqu’où nous pourrions mener LORELLE ?

Tout était flou. 
 
C’est à cette période que nous avons pris connaissance de la création de Propuls’her : un incubateur lancé par Les Eclaireuses pour propulser 7 entreprises féminines sélectionnées à l’issue d’un concours. 

Nous avions donc décidé de candidater sur la base d’un ultimatum. 

Si notre projet était retenu, et que nous arrivions à convaincre un jury d’entrepreneuses de la pertinence de notre concept, je renoncerais à New York pour m’investir à 100% dans le développement de LORELLE.

En juillet, nous apprenions que notre dossier avait été sélectionné. 

La seconde étape de ce concours permettait à la communauté de Les Éclaireuses (+600k) de choisir les projets les plus prometteurs. Une vidéo de nous présentant LORELLE était postée sur leurs réseaux et il fallait générer un maximum d’engouement. 

339 000 vues, 9152 likes, 556 commentaires… Quelle excitation et quelle fierté de voir l’enthousiasme qu'avait provoqué notre concept !! On a commencé à recevoir des messages par centaines pour savoir où nos cookies étaient commercialisés. 

Nous arrivions donc à la dernière étape de ce projet : pitcher notre concept devant un jury d’entrepreneuses renommées, tous secteurs confondus (finance, média, food et mode). C’était la première fois que nous avions à parler si sérieusement de notre projet. Il fallait aborder le sujet de notre rentabilité, de notre stratégie, de nos perspectives d’évolutions et de développement…Donc à réfléchir pertinemment et concrètement à la suite. 

Cette épreuve a été un réel tournant pour nous.

Parce que c’est en travaillant d’arrache-pied pour cette épreuve que nous avons pris conscience de l’ampleur que pouvait prendre LORELLE. C’est grâce à ce travail que nous avons intégré Propuls’her et que nous en sommes là aujourd’hui.

Et qui sait, peut être qu’un jour nos cookies seront vendus à New York !